Têtes d'if

Installation
2018

Deux têtes en bois d’if à la surface, le niveau arrive au milieu de leur bouche. Elles se font face, se regardent, c’est comme si elles étaient le reflet l’une de l’autre.

Cependant l’une regarde l’autre avec plus d’insistance, armée d’une lampe frontale comme seule visage. Celui de l’autre est en forme de carte, à la manière de l’allégorie du terrier dans l’oeuvre éponyme de Franz Kafka, DerBau. Sous la surface se matérialisent les mystères de ce labyrinthe mental, à travers des images conservées dans des bocaux. Un peu plus bas se dresse la zone de cire bleue, ornée d’une branche sèche de paulownia vêtue de ses fragiles grelots. Cette zone est, comme la «forteresse»dans le terrier, la clé de voûte de ce réseau intérieur.