À propos

Le projet de l’Antipode naît d’une recherche artistique transversale: entre photographie, peinture, gravure, musique...

Il se construit autour de pôles éloignés qui trouvent leur cohérence dans des contrastes. Quels sont les contrastes auxquels nous pensons? Le blanc et le noir, l’homme et la femme, le négatif et le positif, l’imaginaire et le réel, la forme statique et celle en mouvement, la trace dans l’œuvre gravée et l’absence de la matière qui l’imprime. Il s’agit de choix de techniques et de positions dans l’espace. Nous vous laissons tracer la ligne entre ces deux points. Par l’intermédiaire de l’œuvre en elle-même ou grâce aux lieux que l’on choisit pour exposer cette recherche; les antipodes que l’on croit être si distants se retrouvent sous la même modalité d’existence.

Au-delà des événements éphémères, l'Antipode est un projet engagé sur la longue durée. Entre les différents domaines, il brouille les pistes et les limites artistiques pour créer un espace virtuel commun, dans lequel les formes créatives les plus variées peuvent se réunir et coexister. Cet espace d'échange, d'appréciation et de découverte se veut comme un moyen de mise en relation entre artistes et amateurs.

Comme pour les expositions en ville, l'Antipode se veut source de connexion dans l'espace numérique, afin d'agrandir le champ de vision collectif et permettre à de jeunes artistes d'interagir à grande échelle.